marqueur eStat'Perso

Le jour du débarquement sur le cosmodrome de Lubna avec des croiseurs de combat supplémentaires et la compagnie de commandement et de soutien, il fût le second à fouler le sol de Pandaranol.
Et il faillit bien ne pas reconnaître sa propre planète.

capitale de pandaranol

La capitale n'était que ruines fumantes et paysages dévastés. Là où s'élevait autrefois une cité administrative fière de ses buildings, ne se trouvaient que des gravats incandescents et des vestiges de batiments. La poitrine de Brad lui semblait prise dans un étau. Que s'était-il passé ici ?

Il parvint à articuler une phrase à l'intention de son officier supérieur :

"Par l'Empire, je pensais retrouver ma cité de Pandaranol, pas ce champ de bataille..."

Pandaranol détruite

L'officier de l'Empereur le toisa un instant puis lui répondit d'un ton hautain :

Gardez votre sang froid, jeune soldat. Cette planète de bureaucrates a ce qu'elle mérite : à force de jouer avec le feu...

Devant le visage défait de Bard il consentit à livrer plus d'informations :

Durant notre voyage depuis l'Etoile Noire, un agent de la Force, infiltré parmi les aristocrates pandaranoliens, a commis l'erreur de se croire indétectable grâce à quelques transpacks...

Notre service de sourcing et de renseignement l'a localisé et une section a été envoyée pour capturer le rebele, mais il y a eu des échanges de tirs nourris. L'agent n'était pas seul à riposter. Nous en avons conclu que les habitants de cette planète avaient choisi leur camp en venant à son secours. L'état de guerre a été déclaré en moins de 5 tranches horaires locales...

Yolande, agent introuvable ?

Les mots brûlaient la gorge de Brad qui ne voulait savoir qu'une seule chose, aussi se força t-il à appliquer une technique de polarisation mentale qui consistait à masquer tout signe extérieur grâce à de très rapides exercices. Il put alors demander calmement, comme s'il avait parfaitement et tranquillement assimilé la nouvelle de la destruction de Pandaranol :

L'agent rebel de la Force a-til été retrouvé, ou abattu ?

L'officier regardait maintenant directement son aide de camp et semblait être impressionné par son impassibilité. Il continua d'un léger rictus :

Oui, ou disons plutôt, pas vraiment. Le premier assault ayant fourni plus de résistance que ce à quoi nous nous attendions, une seconde vague d'attaque plus lourdement armée s'est rendue sur le théâtre des opérations. Quelques AT ont eu rapidemenet raison de ce nid de rebelles. Mais dans les décombres, il s'est avéré impossible de retrouver ou d'identifier qui, ou quoi que ce soit.

Le rictus de l'officer disparut lorsqu'il ajouta :

Malheureusement, et c'est désormais notre nouvel objectif, nous avons de bonnes raisons de penser que le noyau de rebelles à l'origine de tout cela sur Pandaranol a réussi à s'échapper par les souterrains, ou plutôt les égouts. Nous devons débusquer ces rats et les faire sortir de leur trou vivants pour savoir ce qui se trame derrière tout ça !

Lire l'épisode suivant de la série Pandaranol, intitulé : Péril sur Pandaranol

© 2011 36 15 SEO est un concept et une réalisation OmniresO - Mentions légales - Plan du site - Contact - Netlinking - Favoris